• Cage à choux.

     

    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points noirs prolifèrent. Or il n’est pas question de traiter quoi que ce soit dans le jardin. Alors…

     

    je n’ai pas trouvé mieux que d’enfermer mes choux en cage. Seule solution pour empêcher les piérides de venir y pondre. Et ça marche ! Fini la corvée de ramassage des chenilles. De toute façon, pour l’avoir expérimenté, il est compliqué de surveiller ses choux au quotidien. Les piérides pondent au revers des feuilles et le torticolis est garanti. Il faut aussi la loupe car à l’éclosion des œufs, les chenilles sont minuscules. Quand on les voit il est déjà trop tard.

     

    Ma cage à choux n’a pas empêché quelques papillons de passer quand même mais les dégâts sont minimes et nous pouvons enfin déguster des choux totalement bio. Un régal !

     

    Juste à côté de ma cage, un chou « témoin » permet de voir à quoi ressemble un chou non protégé.

    Cage à choux.

    Chou bien portant

    Chou non protégé.

    « Les gloutons du jardin.CHOU FARCI. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :