• Jardin en liberté

     

     

     

    Dans toutes les formes d’expression celui qui crée exprime sa volonté, sa personnalité, son ressenti sans toutefois échapper aux tendances du moment. Aujourd’hui on parle d’écologie, d’environnement, de préservation de la flore et de la faune. Ce sont des valeurs essentielles trop longtemps bafouées dont on redécouvre un peu tard semble t-il qu’elles sont indispensables à notre bien-être et notre survie. Hier conçu comme un espace sous contrôle total, le jardin à la mode aujourd’hui laisse la part belle à la nature sauvage. On redécouvre les vertus des plantes mellifères et c’est tout juste si on ne vous vend pas des orties et des chardons en jardinerie. Le Buddleia est rebaptisé « arbre aux papillons » et l’on vante l’ortie comme le remède miracle à tous les maux du jardin.

     

     

     

    « C’est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas » disait Victor Hugo.

     

     

     

    Aujourd’hui, le genre humain commence à écouter.

     

    Mon jardin n’échappe pas à la tendance et la jardinière que je suis est convaincue depuis bien longtemps que laisser faire la Nature est bien moins fatigant et beaucoup plus gratifiant que de chercher à la contrôler. Mon jardin est donc un compromis entre ce que je veux et ce que la Nature sauvage veut. Comme un tableau composé où l’aléatoire a aussi sa part. Je connais un peintre qui, une fois sa toile terminée la laisse lécher par les vagues de la mer. Je fais un peu de même avec mon jardin. Une fois composé et planté des variétés que j’ai sélectionnées, je le livre à la volonté de la Nature. Les espèces sauvages s’approprient les espaces laissés libres, les fleurs se ressèment où bon leur semble, le chardon sauvage côtoie le Crinum aux fleurs sophistiquées et l’ortie s’entremêle aux fleurs de lis. Jardiner devient alors un simple contrôle.  Il suffit juste de maintenir l’harmonie. Je ne trouve rien de plus beau que des fleurs très colorées d’Hemerocalles dans un écrin de fleurs des champs en liberté.

     

     

     

    L’Hemerocalle est une plante de la famille des Liliaceaes originaire de Chine, de Corée et du Japon.

     

    Sur la photo : Hemerocallis  fulva ‘Flore Pleno’ au milieu d’un fouillis graminées, armoises, chardons, digitales, euphorbes, erigerons et geraniums vivaces.

     

    « Naissance d'une rose.Empuse »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :