• Les gloutons du jardin.

    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était traité, il serait désert et ses légumes intacts,  mais ne vaut-il pas mieux perdre quelques pommes et quelques tomates et avoir un jardin sain et naturel ? Les dégâts que causent les animaux et insectes, chenilles, frelons, lapins, oiseaux sont tout à fait tolérables. On peut favoriser telle espèce (par exemple les coccinelles) et tenter de limiter la prolifération des indésirables, faire preuve de ruse pour les persuader d’aller plutôt chez le voisin mais le jardin naturel est tout un monde que nul ne peut espérer gérer et contrôler totalement. Alors le plus simple est de laisser faire, de compter sur les oiseaux pour manger les chenilles, de laisser les frelons faire le nettoyage des pommes laissées sur l’arbre, d’autoriser les lapins à manger les pissenlits (car ils ne mangent pas que les haricots !) et d’accepter de partager les cerises avec les oiseaux. Le jardinier malin trouvera toujours des astuces pour préserver sa part sans nuire à l’équilibre de son jardin et donc, sans utiliser de pesticides. Par exemple éviter de laisser les tomates toucher la terre et bien les tuteurer, tendre des ficelles autour des haricots pour dissuader les lapins, suspendre des leurres dans les cerisiers ou placer des filets à mailles rigides, utiliser des cloches, cages , voiles ou autres protections pour les jeunes semis et ramasser les fruits regulièrement dès qu'ils sont à maturité.

    Les gloutons du jardin.

    Les gloutons du jardin.

    « Anniversaire.Cage à choux. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :