• Rendez vous au jardin des Clarisselles

    Rendez vous au jardin des Clarisselles

     

     

    Un article de la Dépêche du Midi relate ces deux jours douverture exceptionnelle du jardin. Une expérience incroyable pour moi. Je ne mattendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journées). Après mûre reflexion, jai finalement accepté douvrir mon jardin sur rendez vous pris à lavance et uniquement en visite guidée. Une participation de 5 euros par personne sera demandée aux visiteurs. Un flyer est disponible à loffice de tourisme de Beaumont-de-Lomagne. Les animaux ne sont acceptés que tenus en laisse en raison de la fragilité des plantations. Pour les cas particuliers, visites de groupes et associations, prendre contact à lavance pour discuter des conditions de visite.

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Pour la première fois le "Jardin des Clarisselles" sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017.

     

    Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées.  Entrée gratuite.

     

    Une animation est proposée le dimanche 4 juin de 14h à 16h pour les adultes uniquement et sur réservation. L’artiste Véronique PIASER-MOYEN partagera avec vous sa technique de l’aquarelle. Claude vous proposera des bouquets du jardin à peindre avec les conseils éclairés de Véronique. Il est recommandé d’apporter son matériel. Vous pourrez aussi voir une exposition des œuvres de l’artiste.

     

    Vous pouvez vous inscrire par le biais du numéro de téléphone indiqué sur le site des Rendez Vous aux Jardins ou par la rubrique « contact » de ce blog.

     

    Lieu : Auterive, le village ( à 50m à gauche après l’église en venant de Beaumont-de-Lomagne). Auterive est à 3 km de Beaumont-de-Lomagne – 82500 (Tarn et Garonne).

     

    Le site internet des » Rendez Vous aux jardins » propose une carte des jardins inscrits. Le jardin est à 50 km au nord de Toulouse, à mi-chemein sur l'axe Montauban/ Auch.

    Passerose - Aquarelle de Véronique PIASER-MOYEN

    Rendez-vous aux jardins 2017

     


    votre commentaire
  •  

    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ».  Je suis donc très fière de faire partie des lauréats de l’édition 2016 et de vous annoncer que mon jardin de Clarisselles près de Beaumont-de-Lomagne dans le Tarn et Garonne sera ouvert au public pour les Rendez-vous aux jardins les  3 et 4 juin 2017 sur le thème « Le partage au jardin ».

     

    Ce sera pour moi l’occasion de partager mes techniques de jardinage et mes astuces avec d’autres amoureux de nature. Créé à partir d’un simple champ, le jardin est riche aujourd’hui de quelques 500 variétés de plantes, principalement des vivaces. A la fois naturel et structuré, sauvage mais ordonné, simple mais parfois sophistiqué dans le choix des plantes  (la simple fleur des champs y côtoie la plante rare), mon petit jardin peut intéresser aussi bien le jardinier débutant à la recherche de « tuyaux » (pas d’arrosage mais d’information !) que le collectionneur. Est-il possible de créer un jardin, certes modeste mais à partir de rien, sans aucun produit phytosanitaire, dans le respect de l’environnement et avec peu de moyens ?  Rendez vous pour avoir la réponse les 3 et 4 juin prochains.

    Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.

     


    votre commentaire
  •  

    Une émission sympa et cohérente mais un sentiment de grande frustration de ne pouvoir développer aucun argument. Des réponses forcément partielles et incomplètes faute de temps de parole accordé. Je vais donc finir mes réponses ici.

    Les 2 questions qui m'ont été posées: 

    1) Comment se débarrasser des pucerons?

    C'est une question annexe pour moi car les pucerons ne sont pas un réel problème dans mon jardin. J'ai tenté d'expliquer que les pucerons n'aimaient pas que les rosiers et qu'ils aiment tout autant certaines autres plantes adventices comme le rumex oseille où ils s'agglutinent. Ce que je n'ai pas eu de temps d'ajouter, c'est qu'il me suffit alors de couper cette "mauvaise herbe" et d'écraser les pucerons au sol. Génocide de centaines de pucerons en 1 seconde et sans produits chimiques! Une autre plante du jardin attire les pucerons: l'artémise. Comme il faut la tailler régulièrement et que les pucerons s'agglutinent sur les extrémités de ses tiges, il est facile d'exterminer les pucerons sans endommager la plante qui, elle, est ornementale.

    Sur les rosiers, s'il y a des pucerons, ils se mettent sur les boutons de fleurs. Je les écrase de mes doigts. Sur les artichauts, je passe un coup de jet d'eau puissant.

    2) Comment enrichir sa terre?

    J'ai de multiples moyens d'enrichir ma terre sans produits chimiques. J'ai dû faire un choix sachant que je n'aurais qu'une minute pour répondre. Plutôt que de citer les moyens que tout le monde connait déjà comme de faire son compost, mettre du fumier, du purin d'ortie, utiliser la cendre, pailler le sol..., j'ai fait le choix de parler des adventices parce que ce sont elles qui "gênent" le jardinier et le poussent à utiliser des désherbants. Il faut absolument changer la mentalité des jardiniers qui n'y voient que des "mauvaises herbes". Je vais citer un extrait de mon livre de chevet: Guide du jardin vivant - Florence Englebert - La Maison Rustique- Flammarion

    "Avant de se débarrasser des mauvaises herbes, tâchons au moins de comprendre pourquoi elles sont là et de tirer une leçon profitable sur leur présence. Celle-ci nous renseigne sur l'état et la nature des sols qui les accueillent et sur lesquels elles ont un rôle rééquilibrant en s'efforçant de leur rendre leur fertilité. Il a été démontré, en effet, que les "mauvaises herbes" ne se nourrissent pas aux dépens des plantes cultivées: elles sont capables d'utiliser des éléments minéraux que les autres plantes, elles, ne peuvent assimiler. De plus, elles sont souvent naturellement mieux pourvues que ces dernières en oligo-éléments dont elles enrichissent les sols qui leur accordent l'hospitalité"

    Exemples donnés: le chardon, le rumex, la pâquerette, les crucifères spontanées, l'ortie...

    De fait, toutes ces aventices trouvent leur place dans mon jardin, dans des zones laissées en friche autour du potager. Elles sont sous contrôle pour ne pas devenir envahissantes. Elles se glissent parfois au milieu de mes légumes et je les tolère. De temps en temps, je "fais le ménage" si leur présence gêne mes cultures. J'en ai fait mes alliées au lieu d'en faire des ennemis. De plus, elles attirent toute une ribambelle d'oiseaux et d'insectes qui participent à l'équilibre de la biodiversité du jardin.

    Pas eu le temps de préciser tout ça! les gens vont croire que je cultive les chardons à la place des choux dans mon potager!

    FIN DE L'EMISSION

    J'ai fait un peu la potiche, mais l'émission était bien, avec des reportages intéressants et la présence d'Alain Baraton. Ce fut une expérience instructive, une première pour moi sur un plateau télé.

    On peut revoir cette émission en streaming pendant encore 4 jours sur: LA QUOTIDIENNE- FRANCE 5 - Emission du 29/5/2015 - Jardiner sans polluer

    http://pluzz.francetv.fr/videos/la_quotidienne_saison2_,122738277.html

     


    votre commentaire
  • Le jardin bio est le thème de l'émission programmée ce vendredi 29 mai à 11h45 sur la France 5 et à laquelle je vais participer aux côtés d'Alain Baraton, jardinier en chef des jardins de Versailles et chroniqueur sur France Inter. A noter dans vos agendas.

    Noter aussi la foire aux plantes rares de La Salicaire qui aura lieu Dimanche 31 mai à St Nicolas de la Grave (82).

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique