• Printemps, je t'attends!

     

    Et si le réchauffement climatique nous volait le printemps? Cela fait bien longtemps qu’il se confond avec l’hiver. A moins que ce ne soit l’inverse. L’hiver fut si doux que les jonquilles sont en fleurs depuis un bon moment. Le mimosa à peine épanoui s’est laissé surprendre par le gel et maintenant la pluie qui n’a pas cessé de tomber fait rouiller ses glomérules de fleurs jaunes. Le soleil rouille. Que de pluie ! Des seaux d’eau nous tombent sur la tête et le jardin est une éponge. Orties et graminées règnent en maîtresses dans un terrain impraticable pour la jardinière que je suis,  qui compte les jours de retard sur son travail. Je sais que l’été viendra d’un coup. Abruptement. Et que tout sera à faire en peu de temps. Les camélias démarrent leur floraison, ainsi que les cognassiers du japon mais comment profiter de leur floraison sous la pluie ? Peut-être manquerons-nous d’eau cet été mais pour l’instant, nous en avons trop. Les jardiniers ne sont jamais contents, direz-vous. Ah, si toutes les plantes avaient une floraison remontante ! Il me faudra attendre un an pour voir refleurir mon mimosa…peut-être !

     

     

    Printemps, je t'attends!

    Printemps, je t'attends!

    Printemps, je t'attends!

    « Cosmos psychédéliques.RENDEZ-VOUS AUX JARDINS 2018 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :