• Nouvel article à lire dans la rubrique " Les travaux au jardin"


    votre commentaire
  •  

    Les rosiers lianes

     Dans mon jardin un peu sauvage où les arbres et arbustes ont tout loisir d'atteindre leur taille adulte sans en être brimés par le taille-haie, les rosiers lianes s'en donnent à coeur joie et partent vigoureusement à l'assaut des troncs qui leur sont offerts. Seuls les rosiers issus de boutures sont habilités à prendre leur envol afin de ne pas avoir à trop surveiller d'éventuels gourmands qui les transformeraient vite en vulgaires églantiers. A cette saison, presque la fin du plein été, où les végétaux profitent de vos vacances pour reprendre leur entière liberté, le dits rosiers lancent de grandes tiges qui s'affalent un peu n'importe où. C'est le bon moment pour intervenir et sculpter leurs formes, les enlacer sur les supports de notre choix et les faire se contorsionner en arabesques décoratives. Ourler une arche au-dessus d'un passage, créer quelques circonvolutions décoratives, guirlandes fleuries qu'il faut déjà imaginer pour le prochain printemps. On en profite pour enlever le bois sec et faire aux rosiers une petite toilette. Une fois débarrassées de leurs épines, les tiges coupées qui sont encore souples font de parfaits arceaux pour les tunnels du potager. Au jardin, tout se recycle.

     


    votre commentaire
  • Le jardin des Clarisselles ouvrira ses portes exceptionnellement les 2 et 3 juin prochains. 

    Accueil à partir de 10h. Visites guidées à 10h et 15h avec la jardinière qui donnera ses astuces pour jardiner sans utiliser de pesticides. Le jardin a été lauréat en 2016 du concours "Jardiner autrement" de la Société d'Horticulture de France".

    Le Dimanche 3 juin, à partir de midi, pique-nique dans le jardin. Portez un plat et une boisson à partager, vos couverts.

    ANNULE EN CAS DE PLUIE

     


    votre commentaire
  •  

    Et si le réchauffement climatique nous volait le printemps? Cela fait bien longtemps qu’il se confond avec l’hiver. A moins que ce ne soit l’inverse. L’hiver fut si doux que les jonquilles sont en fleurs depuis un bon moment. Le mimosa à peine épanoui s’est laissé surprendre par le gel et maintenant la pluie qui n’a pas cessé de tomber fait rouiller ses glomérules de fleurs jaunes. Le soleil rouille. Que de pluie ! Des seaux d’eau nous tombent sur la tête et le jardin est une éponge. Orties et graminées règnent en maîtresses dans un terrain impraticable pour la jardinière que je suis,  qui compte les jours de retard sur son travail. Je sais que l’été viendra d’un coup. Abruptement. Et que tout sera à faire en peu de temps. Les camélias démarrent leur floraison, ainsi que les cognassiers du japon mais comment profiter de leur floraison sous la pluie ? Peut-être manquerons-nous d’eau cet été mais pour l’instant, nous en avons trop. Les jardiniers ne sont jamais contents, direz-vous. Ah, si toutes les plantes avaient une floraison remontante ! Il me faudra attendre un an pour voir refleurir mon mimosa…peut-être !

     

     

    Printemps, je t'attends!

    Printemps, je t'attends!

    Printemps, je t'attends!


    votre commentaire